Unité d'hydrotraitement de diesel

 
Mesure de température

 

 

Les carburants diesel contiennent des quantités significatives d'huiles craquées, par exemple l'huile légère de recyclage (LCO) FCC, qui affiche une concentration importante de composés aromatiques soufrés. L'élimination de ces composés est effectuée dans l'unité d'hydrotraitement de diesel, qui exige des catalyseurs et des conditions de traitement sur mesure, notamment concernant la teneur en azote de la charge et l'équilibre aromatique.

 

 

La température de sortie maximale du réacteur en fin de cycle de catalyse est généralement définie sur 725-750°F (385-399°C) pour éviter toute contrainte sur l'équilibre de la saturation aromatique. La vitesse spatiale du réacteur, la quantité d'hydrogène gazeux, la pression partielle d'hydrogène et la température du réacteur sont les variables optimisées lors de la conception du processus.

 

 

Un niveau optimal de précision et de stabilité est nécessaire. Pour la température, un thermocouple de type N est linéarisé, isolé et converti en signal 4...20 mA standard à l'aide des transmetteurs de température PR 5337D (HART 5/7). Le signal 4...20 mA généré par le transmetteur de pression d'hydrogène doit également être mesuré et excité. Le répétiteur transparent HART double voies 9106B excite et mesure en toute sécurité les deux signaux émis par le transmetteur de température 5337 et le transmetteur de pression d'hydrogène, tout en offrant un niveau d'isolation élevé, un temps de réponse rapide et une barrière S.I. au niveau de la zone sécurisée.

 

 

Application :

 

 

 


 

> Voir les applications relatives aux raffineries de pétrole

 

> Besoin d'informations supplémentaires ? Veuillez nous contacter.

 

Ces informations sont-elles utiles ?

 

Évaluez-nous !