Valorisation des pétroles bruts lourds

 
Mesure de débit

 

 

Le processus de cokéfaction a pour fonction d'améliorer le rendement liquide et de réduire la génération de coke et d'hydrocarbures gazeux. Dans le cadre des processus de valorisation des résidus pétroliers par viscoréduction du diluant donneur d'hydrogène, on procède à la cokéfaction d'une fraction de l'effluent du viscoréducteur présentant un point d'ébullition plus élevé, la charge de l'unité de cokéfaction recevant également le donneur d'hydrogène via la charge en excès au viscoréducteur, ou en en mélangeant une portion à la charge de l'unité de cokéfaction. La quantité de coke produit étant proportionnelle à la quantité de donneur d'hydrogène dans le viscoréducteur et dans la charge de l'unité de cokéfaction, il suffit de contrôler la deuxième pour déterminer la première.

 

Plusieurs processus dans l'unité de cokéfaction exigent un contrôle précis des vannes, par exemple, la vanne d'alimentation qui alimente le produit de fond de la tour sous vide à la colonne de fractionnement de l'unité de cokéfaction. Des passages suffisamment larges sont nécessaires du fait des particules potentielles et la prise en charge de températures élevées doit être garantie. Toute variation en termes de contrôle peut affecter la charge du réchauffeur de l'unité de cokéfaction et les exigences en combustible de ce dernier.

 


Il s'agit d'une application à sécurité intrinsèque dans le cadre de laquelle la vanne est contrôlée par le commande analogique HART PR 9107B qui est connecté à une sortie analogique du système de contrôle. Cette solution offre un niveau d'isolation élevé et un temps de réponse ultra rapide.

 

 

Application :

 

 

 


 

> Voir les applications relatives aux raffineries de pétrole

 

> Besoin d'informations supplémentaires ? Veuillez nous contacter.

 

Ces informations sont-elles utiles ?

 

Évaluez-nous !